Publié le 1 décembre 2023

Les Infrastructures de Recharge pour Véhicule Electrique : l’avenir de la mobilité électrique ?

  • #actus BPM
Vignette Longue - Contenu Expert Site Web

UNE IRVE, C’EST QUOI ?

Une Installation de Recharge de Véhicule Électrique (IRVE), couramment appelée station de recharge, est un dispositif électrique spécialement conçu pour charger les véhicules électriques. Cette installation se compose d’une borne, d’un câble électrique et d’une protection électrique appropriée, intégrée dans une architecture de distribution énergétique.

Il existe différents types de bornes avec des niveaux de puissance variables qui conditionnent la durée de la recharge. Les bornes électriques peuvent intégrer diverses fonctionnalités telles que la mesure de l’énergie consommée, la monétisation, ou encore le pilotage à distance.

En France, en juin 2023, le nombre de bornes ouvertes au public dépassait les 100 000 représentant environ 130 points de recharge pour 100 000 habitants en moyenne.*

*Source AVERE France, baromètre IRVE

 

LES IRVE EN FRANCE 

En juin 2023, le nombre de bornes ouvertes au public dépassait les 100 000, représentant environ 130 points de recharge pour 100 000 habitants en moyenne.*

*Source AVERE France, baromètre IRVE

Carte : Ouest France / Source : Data.gouv.fr

LES DIFFÉRENTS TYPES D’IRVE

LES PLUS RÉPANDUES

Les installations de recharge les plus simples et les plus répandues (90% en 2022) utilisent directement le réseau électrique alternatif à 50Hz, pour des puissances allant de 3 à 22kW (seulement 2% des IRVE alternatives dépassent 22kW).

La puissance est limitée par le convertisseur embarqué dans le véhicule (toutes les voitures ne peuvent être rechargées en 22kW).

LES PLUS COMPLEXES

Les capacités de recharge supérieures, allant de 50 à 150 à 350 kW et au-delà, sont rendues possibles par une conversion de l’électricité en un signal continu, identique à celui utilisé par les batteries embarquées dans les véhicules. Ces installations, plus complexes et sensibles, affichent un taux de disponibilité de 76%, comparé à 85% pour les bornes fonctionnant en courant alternatif.

Les IRVE à haute puissance sont généralement déployées dans les stations-services le long des autoroutes. D’autre part, les points de recharge en entreprise ont connu une forte augmentation, représentant 4% de l’ensemble des IRVE à la fin de l’année 2022.

 

LA RÉPARTITION DES BORNES PAR NATURE DE L’EMPLACEMENT

Rapport IRVE 2019

Source : https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/2019-07-Rapport-IRVE.pdf

LES OBLIGATIONS D’IRVE AU SEIN DES PARKINGS

Conformément à la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), il est impératif de déterminer un nombre de places de stationnement dédiées à la recharge des véhicules électriques et hybrides, proportionnel au nombre de place total dont dispose le parking.

La règlementation prévoit uniquement la prédisposition pour une installation ultérieure possible, avec dans certains cas l’installation d’une ou deux bornes (dont PMR). Les pré-équipements consistent à réserver une puissance minimale dédié à cet usage (défini dans la loi), de la place dans les armoires électriques et des cheminements libres (fourreaux, chemins de câbles).

 

LES ENJEUX À L’EXPANSION DES IRVE

Le déploiement des Installations de Recharge de Véhicule Électrique (IRVE), en particulier pour les voitures, se heurte principalement au coût de l’installation (prix du matériel, murs CF séparatifs toutes les 10 places, vidéosurveillance des stations de charges, …) et à la disponibilité de puissance électrique. L’électrification généralisée pour réduire les émissions de carbone dans nos activités, telles que la mobilité, le chauffage et les processus industriels, exige une augmentation significative des capacités de production électrique et le renforcement des réseaux de transport et de distribution. Cependant, ces développements prennent beaucoup de temps.

Un autre obstacle est le taux de pénétration des véhicules électriques dans le parc automobile existant. Malgré une croissance notable, avec un total de 32 000 immatriculations en juillet 2023 et une part de marché de 20%, le parc roulant électrique, y compris les hybrides rechargeables, est estimé à un peu plus de 1 360 000 véhicules, comparé aux 38 millions de véhicules en circulation actuellement.

Une adoption plus rapide et étendue des véhicules électriques serait bénéfique pour une décarbonation plus efficace et augmenterait la demande d’Installations de Recharge de Véhicule Électrique (IRVE).

 

LES AVANTAGES ENVIRONNEMENTAUX

Le secteur des transports est le principal contributeur aux émissions de gaz à effet de serre en France. Environ 1/3 de ces émissions sont dues au déplacement des personnes en voitures particulières. *

Pour décarboner ce secteur, les principaux leviers sont l’électrification de la mobilité et la sobriété des usages, impliquant l’utilisation de véhicules plus légers et aérodynamiques, le co-voiturage, le recours aux mobilités actives, la prolongation de la durée de possession des véhicules, la réduction de la vitesse et moins de trajets.

En raison de la disponibilité d’une électricité à faible intensité en CO2 en France, les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du cycle de vie d’un véhicule électrique sont en France, de 3 à 5 fois inférieures à celles d’un véhicule thermique équivalent.

Ces conclusions sont basées sur les résultats des principales études scientifiques dans le domaine, synthétisées par le chercheur spécialisé dans la transition énergétique des transports, Aurélien BIGO (http://www.chair-energy-prosperity.org/publications/travail-de-these-decarboner-transports-dici-2050/).

* Source DATALAB (ministère écologie) chiffres clés du transport mars 2022

 

LES AVANTAGES ÉCONOMIQUES

Les bornes utilisant le courant alternatif sont moins coûteuses que celles utilisant le courant continu, y compris en ce qui concerne l’infrastructure électrique amont. Bien que des solutions de monétisation telles que les cartes de crédit, les cartes d’abonnement, les smartphones, ainsi que des systèmes de supervision à distance augmentent les coûts, elles sont indispensables pour les points de recharge publics.

Afin d’éviter une installation nécessitant une puissance excessive, qui augmenterait les coûts de l’infrastructure électrique en amont, des solutions de limitation de puissance (statique ou dynamique) peuvent être mises en place.

Le rendement d’un véhicule électrique est environ trois fois supérieur à celui d’une motorisation thermique, ce qui se traduit par un coût en énergie finale trois fois moins élevé.

 

UNE EXPERIENCE UTILISATEUR OPTIMISÉE

Il est crucial d’identifier facilement les emplacements équipés de bornes de recharge et de pouvoir vérifier rapidement la disponibilité de la borne. Pour les utilisateurs, rien n’est plus frustrant que de se brancher sur une borne défaillante. Des instructions claires et un mode d’emploi intuitif, surtout en ce qui concerne le paiement, sont également appréciés et favorisent la fidélisation des utilisateurs.

 

LES INNOVATIONS DANS LE DOMAINE DE L’IRVE

Dans le contexte de l’électrification à grande échelle pour réduire les émissions de carbone, l’énergie stockée dans les véhicules électriques peut être mobilisée pour atténuer l’impact sur le réseau lors des pics de demande de puissance, tels que le matin et le soir.

Les technologies intégrées aux véhicules ainsi qu’aux Installations de Recharge de Véhicule Électrique (IRVE) permettront des échanges bidirectionnels entre le réseau électrique et les véhicules, également appelés « V2G » (Vehicle to Grid). En combinant ces technologies avec des solutions logicielles intelligentes, l’objectif est de rendre ces échanges transparents pour les utilisateurs de véhicules.

Source : www.actu-environnement.com

Actualités
À lire aussi
Vous avez un projet ?

Nos experts vous apporteront une réponse adaptée à vos besoins dans les plus brefs délais.

Contactez-nous de :
8h00 à 17h30
du lundi au vendredi